Activités importantes entre le 17 décembre et le 31 janvier

Publié : 16 décembre 2012 par megatif dans Activités de l'APAQ, Événements

Durant la période des fêtes, nous vous invitons à envoyer des cartes de Noël aux personnes arrêtées ce printemps. Ces personnes ont été arrêtées et accusées de toutes sortes de méfaits parfois sortis comme d’une boîte à surprise. Les groupes plus importants passent seulement en 2014. Certains pas avant décembre 2014. Ces groupes incluent les arrêtés du Pont Jacques-Cartier et le groupe ayant été arrêté dans les bureaux du recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton (récemment impliqué dans un scandale de revente de terrain à Catania). Plusieurs ont été libérés sous promesse de respecter diverses conditions. Certains ont pu négocier des conditions plus faciles, mais d’autres subissent toujours des conditions très restrictives telles que :

  • Interdiction de communiquer avec d’autres personnes avec des causes pendantes (ce qui inclut les co-arrêtés). On rappelle que les arrêtéEs étaient dans la rue avec leurs amiEs. Il ne peuvent donc plus les voir (parfois des co-locs!!!).
  • Interdiction de participer à des manifestations, ou bien interdiction de participer à des manifestations illégales ou « non-paisibles ».
  • Interdiction de participer à des manifestations avec tout contenant assez grand pour dissimuler toute chose pouvant servir d’arme (un sac d’école, genre).
  • Interdiction de participer à des manifestations sur un terrain privé sans le consentement du propriétaire (Hahaha).
  • Interdiction de se voiler le visage ou de modifier son apparence (??).
  • Garder la paix (c’est un terme générique qui implique que n’importe quelle arrestation pour n’importe quelle raison peut être considérée comme un bris de condition).
  • Interdiction de pénétrer dans un quadrilatère, généralement le centre-ville de Montréal. Les exceptions (comme un travail, un domicile ou visiter de la famille dans le quadrilatère doivent être négociées face à un juge). Dans certains cas, il s’agit de toutes rues entre St-Denis et Guy, et entre René-Lévesque et Sherbrooke. C’est très grand !
  • Respect d’un couvre-feu (doit être à la maison avant 22h par exemple). Les exceptions (comme un travail de nuit) doivent être négociées face à un juge.
  • Les accusés doivent avoir le document décrivant leurs conditions sur eux en tout temps, et les fournir à un agent de la paix sur demande.

Plusieurs d’entre eux vont devoir subir ces conditions draconiennes pendant deux ans et demi avant de passer à procès. Si pendant cette très longue période ils brisent n’importe quelle de ces conditions, ils se retrouvent en prison. Être relâché après ça est plus difficile, et les conditions se durcissent. De plus, ce « bris de condition » joue contre eux lors de leur futur procès : Ils sont considérés comme ne prenant pas les jugements de la cour au sérieux. C’est presque vivre en prison chez soi.

De plus, les policiers peuvent arrêter n’importe qui parmi ces personnes et les accuser de bris de condition. Même avec une absence totale de preuve, entre la parole d’un policier et celle d’une personne accusée, le juge penche presque toujours vers le policier (témoignage d’unE amiE).

Alors voici : je propose qu’on envoie une carte de Noël à ces personnes qui vivent comme « en prison chez soi » afin de leur signifier qu’on pense à eux et qu’on leur envoie plein d’amour.

Les cartes doivent être adressées à l’adresse indiquée ci-dessous et seront acheminées via leurs avocats :

  • 2457 Jean-Talon est #16
  • Montréal, Qc
  • H2E 1W3
Merci à tous! Discussion sur Facebook.

Les autres activités à surveiller dans les prochaines semaines sont :

  • Dimanche 23 décembre 2012, 13h, [lieu à confirmer] : Construction de bonhommes de neige. Rendons notre quartier plus agréable en remplissant un terrain vague de bonhommes de neige. Le lieu sera confirmé le jour-même, selon les aléas de la température.
  • Vendredi 11 janvier, 13h, Palais des Congrès de Montréal (métro Place d’Armes) : Manifestation en solidarité avec le mouvement ‘Idle No More’. Évènement Facebook.
  • Samedi 12 janvier 2013, 15h, Pub Brouhaha (5860 de Lorimier, coin des Carrières) : Réunion de l’assemblée populaire autonome de Rosemont-Petite-Patrie.
  • Dimanche 20 janvier 2013, 15h, Librairie Raffin (6330 St-Hubert) : Atelier de discussion sur les origines de la crise économique.

N’hésitez pas à ajouter d’autres évènements que vous jugez pertinents dans les commentaires. Vous pouvez aussi aller voir l’agenda des Profs contre la hausse.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s